Véhicule utilitaire : 7 conditions à vérifier dans le contrat

 

Une location de véhicule utilitaire avec option d’achat (LOA) peut s’avérer très intéressante pour les professionnels. C’est une formule souple, qui permet notamment de définir le montant de ses mensualités. Cependant, avant toute souscription de contrat, il est indispensable de s’attarder sur certaines conditions:

Valeur résiduelle

A savoir
Attention cependant, certaines conditions de votre contrat de leasing utilitaire peuvent être amenées à évoluer en cas d’évènement imprévu au cours de la location (dépassement kilométrique, accident non couvert par l’assurance etc…)

C’est la valeur qu’aura le véhicule à l’issue de la période de location. C’est en s’acquittant de ce montant que vous devenez propriétaire du véhicule loué… Il est donc primordial de bien le négocier.

Le prix est convenu dès le départ, notamment grâce aux tables de dépréciation. Clairement stipulé dans le contrat, il varie généralement entre 5% et 15% du prix d’origine du véhicule utilitaire léger.

Dépôt de garantie / caution

Ce montant doit être indiqué dans le contrat. Il dépend du type de véhicule loué, et des garanties complémentaires souscrites. Il ne dépasse pas, dans la plupart des cas, 15% du prix du véhicule.

Loyers

Les loyers dont le conducteur doit s’acquitter chaque mois, peuvent être fixes ou variables. Le montant dépend du prix initial du véhicule, du taux du dépôt de garantie ainsi que de la durée du contrat. Les mensualités diminuent généralement au fur et à mesure, en suivant la dépréciation du véhicule.

Forfait kilométrique

Un forfait kilométrique est prévu dans de nombreux contrats proposés actuellement sur le marché.

Lorsque c’est le cas, il est indispensable, quand le conducteur prend possession du véhicule pour la première fois, qu’il constate que le kilométrage correspond à celui indiqué dans son contrat.

Contrat de maintenance

Quand on ne lève pas l’option d’achat à la fin du leasing, on doit nécessairement restituer le véhicule dans l’état dans lequel le concessionnaire nous l’a mis à disposition. C’est pourquoi il est de l’intérêt du conducteur d’inclure dans son contrat une prestation d’entretien et de maintenance, lorsque celle-ci n’est pas déjà obligatoire.

Assurance

Il est possible de se couvrir contre de nombreux risques lorsqu’on élabore son contrat de leasing utilitaire. Nous vous présentons ici les principales garanties existantes.

  • L’assurance « responsabilité civile » est essentielle. Elle couvre le conducteur contre les éventuels dégâts qu’il pourrait causer aux biens et personnes, aux tiers, et en cas d’accident où il serait tenu responsable.
  • L’assurance « dommages matériels » couvre quant à elle le vol du véhicule ou l’accident.
  • L’assurance « dommages corporels » couvre les dommages corporels du conducteur ainsi que ceux de ses passagers. Elle est également indispensable.

Rétractation / Annulation

Sachez enfin qu’un délai de rétractation d’une durée de 7 jours est nécessairement inscrit dans tout contrat de leasing. Cela peut vous permettre d’annuler une location si vous avez estimé après signature que la formule n’est pas suffisamment intéressante par rapport à vos besoins.

Tous ces aspects que nous avons développés doivent être nécessairement mentionnés dans votre contrat. La durée de location, le coût total de l’opération, et les modalités de remboursement en cas de résiliation contractuelle, figurent également parmi les autres points que vous devez vérifier avant de vous engager.